Boutique virtuelle, Internet

Boutique virtuelle. 7 bonnes raisons pour vendre en ligne en 2017!

Vendre en ligne en 2017. Commerce électronique et boutique virtuelle

 

Vendre en ligne avec une boutique virtuelle e-commerce

 

Que ceux et celles qui n’ont jamais acheté sur Internet lèvent la main! Personne…? En fait, si on se fie à l’enquête sur le commerce électronique du CEFRIO, sur 10 personnes, 3 seulement auront levé la main.

 

En effet, selon son enquête sur le commerce électronique, le CEFRIO mentionnait que plus de 70% des internautes (donc des gens qui naviguent sur Internet… comme vous et moi) avaient fait au moins un achat sur une boutique virtuelle au courant de l’année 2014,  ce qui représente un Québécois sur deux (4 millions de clients potentiels… et cela, juste au Québec!).

Si vous avez une petite boutique de commerce électronique en ligne, vous serez heureux d’apprendre que 62% de vos visiteurs ont consulté les avis laissés par d’autres clients avant de faire leurs achats, et qu’ils ont utilisé, dans la proportion de 92%, une carte de crédit pour payer leurs nouvelles acquisitions. Il est intéressant de noter que la moitié seulement des internautes adeptes du commerce électronique utilise PayPal pour régler la note.

Mobilité et adaptabilité nécessaires !

Un Québécois sur quatre a fait des achats en ligne à l’aide d’un appareil mobile, soit à partir d’un téléphone intelligent ou d’une tablette (sans distinction dans la rapport du CEFRIO).

Dans la tranche d’âge des 25 à 35 ans, cette proportion est passée à 42%. Si cette catégorie de personnes correspond à votre clientèle, vous devez impérativement avoir un site Web adaptatif (le fameux responsive design!) qui, comme son nom l’indique, s’adaptera automatiquement à la plateforme sur laquelle il est consulté. Une « obligation » en 2017, si vous voulez faire du commerce électronique!

S’informer en ligne avant d’acheter? Oui, bien sûr!

Les internautes québécois s’informent largement sur les produits ou encore les services avant de faire des achats en ligne. En effet, 80% disent consulter au moins une source d’information sur Internet et 65% en consultent au minimum deux. Les pages visitées sont généralement les petites annonces ou les sites d’enchères ou encore les sites Web des fabricants et des revendeurs.

Acheter en ligne après être passé au magasin? Oui… mais non!

Oui! 45% des internautes achètent en ligne un produit qu’ils ont repéré en magasin, notamment du matériel informatique et électronique, mais également des vêtements, des chaussures, des articles de sports, etc.

Non! 61% ont acheté en magasin un produit qui a été repéré en ligne. L’inverse de la croyance populaire. Si votre magasin possède sa boutique virtuelle en ligne, vous êtes au rendez-vous! Sinon… qu’attendez-vous?

L’usage du Web dans le processus d’achat est clairement intégré aux habitudes de magasinage en ligne et hors ligne des Québécois.

Finalement, voici les sept raisons pour posséder sa propre boutique virtuelle, au Québec seulement

  1. 6, 6 milliards de dollars ont été dépensés en ligne
  2. Plus de 25% des ventes ont été faites sur des appareils mobiles
  3. 70% des internautes ont fait au moins un achat en ligne
  4. 85% ont consulté un site Internet avant de faire leur achat
  5. 62% se réfèrent aux avis laissés par les autres acheteurs
  6. 91% des cyberacheteurs payent avec une carte de crédit
  7. 50% utilisent un compte PayPal

Oui, mais que peut-ont vendre sur notre e-commerce?

Une boutique virtuelle de commerce électronique peut vendre des… :

  • biens matériels (vêtements, meubles, bijoux, appareils électroniques, etc.)
  • produits digitaux (images, chansons, cours, leçons, services professionnels, etc.)
  • articles immatériels (licences, droits d’utilisation, abonnements web, etc.)

 

Pour en connaitre un peu plus sur les boutiques en ligne et quoi et comment vendre sur Internet (et même tester nos démos), consultez notre page sur les boutiques e-commerce.